Accueil » Qu’est-ce qu’un Thru-Hike

Qu’est-ce qu’un Thru-Hike

Par Francois
141 affichages 10 minutes pour lire

Beaucoup d’entre nous qui sommes hikers (ou lecteurs) se demandent inévitablement ce que ce serait de parcourir l’un des sentiers légendaires de l’Amérique : l’Appalachian Trail (AT). Voyons voir ce qu’est un Thru-Hike. 

Est-ce un rêve impossible ? Si vous pouvez mettre un pied devant l’autre, jour après jour, le rêve est tout à fait réalisable. Si vous envisagez l’aventure, cet article offre un aperçu des sujets clés de la randonnée :

  • La définition d’un thru-hike et ses variantes
  • Les défis : physiques, mentaux et financiers
  • Le processus de planification : itinéraire et repas
  • La communauté : votre famille de randonneurs et vos anges du sentier
  • Votre équipement : poids et durabilité
  • Parler du thru-hiker : termes à connaître et à aimer

Qu’est-ce qu’un thru-hike ?

3 Backpacker walking on mountain

3 thru-hikeurs sur une montagne

Qu’est-ce qui fait d’une randonnée un “thru-hike” ? Essentiellement, un thru-hike est un voyage de bout en bout sur un sentier de longue distance comme l’AT ou le PCT. Long de plus de  3500km (2 100 milles), l’AT va de la Géorgie au Maine, tandis que le PCT, long de plus de 4200km (2 600 milles), va du Mexique au Canada.

Le sentier le plus récent de cette classe est le Continental Divide Trail (CDT), qui parcourt plus de 5000km (3 100 milles) le long de la crête des Rocheuses. Robuste, éloigné et ayant de longs tronçons sans sentier, il n’est pas recommandé aux randonneurs débutants.

Variations d’un Thru-hike classique

Au fur et à mesure que la popularité de ces sentiers a grimpé en flèche, des alternatives ont évolué. Pour beaucoup de gens, il n’est tout simplement pas possible de s’engager plus de cinq mois dans un thru-hike. Les puristes diront peut-être que les options répertoriées ici ne sont pas de véritables « thru-hike », mais la définition du terme n’est pas gravée dans le marbre. Le thru-hiking consiste en fin de compte à vous mettre au défi : la façon dont vous définissez ce défi dépend de vous.

Choisissez un sentier plus court : un sentier comme le Long Trail du Vermont serpente dans le Vermont sur plus de 439km (273 milles) de la ligne du Massachusset à la frontière du Canadal. Votre engagement en temps est d’un peu moins d’un mois. Vous pouvez trouver des dizaines de sentiers de longueur similaire à travers le pays.

Le Thru-Hike yoyo

Considérez le “thru-hike par section”: Certains randonneurs ne font qu’une seule section d’un sentier classique. Le sentier John Muir, par exemple, est un tronçon spectaculaire de 339km (211 milles) du PCT. La randonnée de section est également une stratégie pour parcourir toute la longueur d’un sentier comme le PCT, mais pour accomplir cet exploit sur plusieurs saisons de randonnée.

“Flip flop” pour compléter un thru-hike classique d’une manière non classique. Vous parcourrez le sentier complet en sections non séquentielles, en commençant quelque part au milieu. L’avantage de cette approche est d’éviter les foules de randonneurs qui suivent un scénario classique de bout en bout. Vous pouvez également basculer stratégiquement pour éviter les intempéries. L’inconvénient du flip flop est que vos transport sont plus compliqués et onéreux.

Défis à travers le thru-hiking

Thru-Hiker sur la montagne

Thru-Hiker sur la montagne

Si vous vous lancez dans un thru-hike, les obstacles qui surgissent au cours de ce défi de près de six mois mettront votre détermination à l’épreuve à de nombreuses reprises et de plusieurs façons.

Défis mentaux du thru-hike

La plupart des thru-hikeurs sont des randonneurs solitaires. Même si les randonneurs  de l’AT et PCT se rencontrent et campent avec de nombreux autres randonneurs en cours de route, vous devez être à l’aise avec votre propre compagnie. À un moment donné, le zen de la solitude peut devenir une solitude pure et simple.

Il est également possible qu’après plusieurs centaines de kilomètres, vous commenciez à vous demander pourquoi vous vouliez faire cette chose en premier lieu. Vous pourriez même penser à quitter/abandonner.

Défis physiques du Thru-hike

Il suffit de regarder les chiffres sur l’AT pour bien comprendre : plus de 3500km (2 200 miles) de randonnée avec un gain d’altitude total d’un peu plus de 141km (464 000 pieds).

D’autres défis physiques incluent tout, des ampoules aux blessures graves et de la maladie de Lyme à l’hypothermie. Vous devez vous préparer à tout cela et devrez sans aucun doute en surmonter certaines.

Défis financiers

Pour commencer, vous serez en arrêt de travail et sans salaire pendant six mois. Et, bien que vous ne dépensiez pas beaucoup d’argent pour l’essence ou l’hébergement, la budgétisation du voyage peut être un défi. Les principales dépenses comprennent l’équipement et la nourriture, le coût d’un thru-hike allant d’aussi peu que 5000 $US à 15000 $US pour un budget sans fond.

Le processus de planification

Femme lisant une carte

Femme lisant une carte

Vous planifiez une grande expédition. La plupart des experts disent que vous devriez prévoir encore plus de temps de planification que le temps de randonnée réel. Embrassez la planification dans le cadre de l’excitation et commencez le processus huit mois ou plus à l’avance.

 

Itinéraire

  • Où et quand commencer (et finir) : La météo est une considération importante.
  • Transport : En plus d’organiser des avions, des trains ou des automobiles pour vous rendre dans la région, vous devez penser aux options de navette  (shuttle) autour des points de départ.
  • Kilométrage : Cela variera, mais vous devez toujours savoir combien de kilomètres par jour vous prévoyez de parcourir en moyenne afin de pouvoir prévoir quand vous aurez terminé.
  • Arrêts de réapprovisionnement : Les endroits où vous pouvez vous reposer et vous réapprovisionner peuvent être rares, alors planifiez soigneusement ces jours.

Nourriture et eau

La nourriture est l’un de vos défis de planification les plus complexes. Vous devrez équilibrer votre besoin de calories, de commodité et de saveur avec la priorité de maintenir un poids faible. Certaines personnes planifient à l’avance tout le voyage, en envoyant à l’avance des boites de nourriture pour chaque section. D’autres prévoient d’acheter au moins une partie de leurs repas des prochains jours dans les villes de ravitaillement afin de pouvoir satisfaire les envies qui surviennent le long du sentier.

Ne négligez pas les besoins en eau. Quelques tronçons de l’AT peuvent manquer de d’eau pendant l’été mais règle générale elle y sera en abondance. Dans les régions où l’eau est abondante, vous devrez toujours vous assurer que votre eau potable n’est pas contaminée. Déterminez avec quoi et comment vous vous assurez de traiter votre eau avant consommation fait partie de votre préparation avant le thru-hike.

La communauté de la randonnée

Coucher de soleil sur des montagnes

Coucher de soleil sur des montagnes

Les autres randonneurs deviendront votre famille. Vous serez émerveillé par la profondeur des connexions que vous créez. Vous pouvez vous sentir seul parfois, mais ceux qui sont sur le sentier forment vraiment une petite communauté soudée. Les nouvelles, bonnes et mauvaises, voyagent rapidement d’un bout à l’autre du sentier.

Les “trail angels” – des personnes qui aident et réconfortent les randonneurs par la gentillesse de leur cœur – sont essentiels au succès des randonneurs. Les anges aident les randonneurs de diverses manières : en les accompagnant, en les nourrissant, en leur offrant un logement et même en faisant leur lessive. En faisant un modeste don aux anges dont vous utilisez les services, vous montrez que vous appréciez ce qu’ils font et vous les aidez à fournir des services à tous les randonneurs qui viendront après vous.

Votre équipement

  • Un équipement plus léger réduira la quantité de poids que vous transporterez sur des milliers de kilomètres.
  • Un équipement plus robuste peut mieux résister à des milliers de kilomètres d’usure.
  • L’équipement saisonnier que vous pouvez échanger aux principaux arrêts de ravitaillement en cours de route est logique. Les exemples incluent des équipements et des vêtements d’été plus frais et plus légers, ainsi que des articles comme un sac de couchage plus chaud pour le printemps et l’automne et un autre pour l’été.
  • Chaussures : ultra-légers pour la randonnée dans le style soulier de course en sentier. Quel que soit votre choix, vous traverserez plus d’une paire – plusieurs paires si vous prenez des souliers de trail.
  • Certaines personnes pré-achètent plusieurs paires de souliers qu’elles aiment. Parce que vos pieds sont susceptibles de changer de forme au cours d’une randonnée, cela peut être risqué.

Parlez comme un thru-hiker

Comme toute communauté soudée, les thru-hikeurs ont leur propre langue. Voici quelques mots et expressions que vous pourriez m’entendre dire lorsque je vous raconterai mes journées:

  • Hike Your Own Hike (HYOH) : Qu’il s’agisse d’un cliché ou d’un mantra, c’est l’idée que le bonheur vient du fait de se connaître et de planifier et de faire le thru-hike en conséquence ; cela signifie également que les randonneurs doivent respecter le style de randonnée des autres randonneurs.
  • Bounce Box : Une boîte de réapprovisionnement utilisée pour alléger votre charge ; vous expédiez l’équipement qui n’est pas nécessaire sur une section de sentier vers une autre section où vous en aurez besoin.
  • Hikers Box : boîtes communes aux points de ravitaillement/shelters où les randonneurs peuvent laisser ou emporter de la nourriture et du matériel non désirés.
  • Hiker Midnight : 21 h, heure à laquelle les randonneurs dorment habituellement.
  • Camel Up : Buvez autant d’eau que possible dans votre estomac, car le chemin jusqu’à la prochaine source d’eau est long. Presque pas utilisé par contre sur l’AT
  • NOBO : Direction vers le nord
  • SOBO : Direction vers le sud

D’autres expressions…

  • Slack Packing : Randonnée avec un équipement minimal, généralement pas plus que de la nourriture et de l’eau, tandis que quelqu’un d’autre transporte l’essentiel de votre équipement en voiture à votre prochain site de camping (ou tout près).
  • Trail Magic : une aide inattendue tout au long de votre voyage.
  • White Blaze : les balises distinctives que l’on voit sur les arbres tout au long de l’AT
  • Blue Blaze : marque un itinéraire alternatif, souvent vers l’eau ou une attraction le long de l’AT
  • Yellow Blazing : mal vu, il s’agit de sauter des sections de sentier en faisant un tour le long des routes de liaison (“les flammes jaunes” sont des lignes pointillées sur une chaussée).
  • Triple crown : L’exploit d’avoir terminé une randonnée à travers le sentier des Appalaches, le sentier Pacific Crest et le sentier Continental Divide.
  • Yoyo : Terminer une randonnée, puis faire demi-tour et la terminer dans la direction opposée.
  • Zero Day : N’importe quel jour où vous ne gagnez pas de miles durant la journée ; c’est souvent le jour du ravitaillement où vous vous arrêtez dans une ville voisine.
  • Nero Day : presque un jour zéro. On ne fait que quelques kilomètres de randonnée, passant souvent la majeure partie de la journée dans une ville voisine.

You may also like